Archives par mot-clé : minières de silex

Communication à la 7e conférence internationale de l’UISPP à Mons et Spiennes (Belgique)

Rémi MARTINEAU, Jehanne AFFOLTER, Jean-Jacques CHARPY, Anthony DUMONTET, Marie IMBEAUX, Françoise BOSTYN, Laure SALIGNY et Lucile PILLOT ont exposé leurs recherches sur « Les minières de silex néolithiques des marais de Saint-Gond et de la vallée du Petit Morin (Marne, France) » lors de la 7e conférence internationale de l’UISPP, qui s’est tenue du 28 septembre au premier octobre 2016 à Mons et Spiennes.

Continuer la lecture de Communication à la 7e conférence internationale de l’UISPP à Mons et Spiennes (Belgique)

Vert-la-Gravelle (Vert-Toulon) “La Crayère” (Marne). Campagne de fouilles 2016

La campagne s’est déroulée en mai et juin 2016 sous une pluie ininterrompue qui a beaucoup compliqué les opérations. Les recherches sur les couloirs des hypogées et les tranchées de la minière se sont poursuivies. Deux nouveaux puits à silex ont été fouillés, dont un qui n’a pas été touché par les fouilles anciennes.

Continuer la lecture de Vert-la-Gravelle (Vert-Toulon) “La Crayère” (Marne). Campagne de fouilles 2016

Hypogées, minières et « atelier de taille » des marais de Saint-Gond et du sud-est du plateau de Brie (Marne)

Le colloque interrégional de Châlons-en-Champagne qui s’est tenu en octobre 2013 a donné lieu à la publication des actes. Un article co-écrit par Rémi Martineau, Jean-Jacques Charpy, Anthony Dumontet, Jehanne Affolter, Guillaume Pierre et Alain Devos fait le point sur les occupations néolithiques des marais de Saint-Gond et du plateau de Brie. L’objectif est de poser les bases d’une recherche en cours sur l’organisation de ce territoire

Continuer la lecture de Hypogées, minières et « atelier de taille » des marais de Saint-Gond et du sud-est du plateau de Brie (Marne)

Reconstitution en 3 dimensions du site de « La Crayère » à Vert-la-Gravelle

Fabrice Monna

Principe

Les techniques modernes de numérisation permettent aujourd’hui la reconstitution virtuelle de l’espace en trois dimensions. Il peut s’agir à la fois d’un simple objet ou d’un site, avec une précision de reconstitution définie lors de l’acquisition et de la production du modèle. L’information topologique, c’est-à-dire la localisation spatiale, est conservée dans son entièreté. Les calculs de distances, volumes ou surfaces deviennent beaucoup plus aisés que ceux entrepris à partir d’un relevé, même précis, en deux dimensions.

Continuer la lecture de Reconstitution en 3 dimensions du site de « La Crayère » à Vert-la-Gravelle