Études paléoenvironnementales des marais de Saint-Gond (Marne, France)

Bruno Depreux

La région des marais de Saint-Gond (Marne) se révèle être un site d’étude particulièrement intéressant pour la reconstitution du paysage et la compréhension des modalités d’occupation au Néolithique car, sur ce territoire, se conjugue une riche occupation humaine du Néolithique Récent (3500-3000 avant notre ère) et une vaste zone humide de plus de 20 km².

Géophysique Vert-Toulon 2
Réalisation de carottages sédimentaires dans les marais de Vert-Toulon.

Dans le cadre du programme de recherche sur le Néolithique de cette région (coord. R. Martineau), un étudiant en Master 2 AGES de l’Université de Bourgogne et des membres des laboratoires ArTeHiS (CNRS et Université de Bourgogne) et Chrono-Environnement (CNRS et Université de Franche-Comté) ont réalisé des forages et des analyses géophysiques dans les marais de la commune de Vert-Toulon (Vert-la-Gravelle). Les forages feront l’objet d’études palynologiques et sédimentaires qui visent à reconstituer la végétation passée ainsi que la nature et la géométrie des remplissages sédimentaires.

Réalisation d’analyses géophysiques de tomographie électrique dans les marais de Vert-Toulon
Réalisation d’analyses géophysiques de tomographie électrique dans les marais de Vert-Toulon

Des analyses de tomographie électrique viennent préciser la morphologie et la dynamique des processus d’érosion et d’accumulation sédimentaires.

Les principaux objectifs sont donc de comprendre et de dater la formation de cette zone humide et son impact sur les sociétés occupant la région des marais de Saint-Gond, et ainsi, de proposer une reconstitution paysagère relative aux différentes occupations humaines et de mesurer le potentiel environnemental et archéologique que peut offrir un tel milieu.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *